Impacts sur le climat

Les poêles à bois et à charbon dégagent du noir de carbone, de fines particules qui contribuent au réchauffement climatique et affectent la santé cardiovasculaire et respiratoire. Réduire la pollution au noir de carbone issue de ces poêles permet non seulement d’améliorer la qualité de l’air et la santé publique, mais aussi de ralentir le changement climatique ainsi que la fonte rapide de la glace et de la neige dans l’Arctique et dans les pays scandinaves.

Pourquoi ? Tout d’abord, même si la pollution causée par les poêles à bois peut sembler faible, elle constitue une des plus importantes sources d’émission de noir de carbone touchant la région arctique. Le Conseil de l’Arctique a conclu que le noir de carbone provenant de la combustion du bois dans les pays scandinaves a, par unité, le plus grand impact sur l’Arctique, par rapport aux autres sources (1). Ensuite, les poêles à bois représentent la seule source d’émission de noir de carbone dans les pays développés dont on prévoit qu’elle restera égale, ou même augmentera, si on ne passe pas à l’action dès maintenant.

D’autre part, l’analyse du Programme pour l’environnement des Nations-Unies (UNEP) conclue que remplacer les poêles à bois par des poêles à granulés peut mener à une réduction d’environ 15% du réchauffement de la région arctique (2).  (Il existe aussi de nouvelles technologies – par exemple, les nouveaux poêles à « combustion renversée » qui équivalent et surpassent parfois même les poêles à granulés pour la réduction des émissions carboniques.)

Réduire la pollution provenant des poêles à bois est une des façons les plus prometteuses d’empêcher le changement climatique dans l’Arctique. C’est aussi un moyen simple pour que chacun participe à la solution : il suffit d’investir dans un poêle efficace, d’utiliser le bon combustible, et de mettre en oeuvre les bonnes techniques. Suivez simplement ces Cinq étapes faciles pour mieux chauffer !

 

Références :

  1. Banque mondiale et Initiative internationale pour le climat cryosphérique (ICCI). 2013. On Thin Ice: How Cutting Pollution Can Slow Warming and Save Lives (Un terrain miné: Comment réduire la pollution peut ralentir le réchauffement planétaire et sauver des vies).Washington, DC.
  2. 2010. Integrated Assessment of Black Carbon, Methane and Tropospheric Ozone (Evaluation intégrée du charbon noir, du méthane, et de l’ozone troposphérique).